dimanche 16 juillet 2017

HONTE à notre Adjoint au devoir de Mémoire Gardanne (BdR)



Aujourd'hui nous avons encore été victimes du rejet comme il y a des décennies et surtout il y a 75 ans avec les nazis.
Oh nous ne sommes pas les seuls car nous avions convié le C.R.I.F Marseille Provence, un représentant des mémoires homosexuelles et un délégué des Justes de France.

Nous avons été tous déportés, nous avons pris les mêmes wagons, quelques uns en sont revenus.

Rappelons que la solution finale décrétée par les nazis concernait surtout les Tziganes (depuis 1933) et les Juifs.

Notre association se bat pour un DEVOIR DE MÉMOIRE pour tous comme il se doit mais il nous faut toujours l'approbation de nos dirigeants.

Ci-dessous le discours de Monsieur MACRON Président de la République car n'oublions pas que malheureusement au Vel d'Hiv il y a eu également des tziganes.



"Alors oui, je le redis ici : c'est bien la France qui organisa la rafle". S'exprimant dimanche 16 juillet lors de la commémoration des 75 ans de la rafle du Vél' d'Hiv, Emmanuel Macron a à son tour reconnu la responsabilité de la France dans ce drame.

Les 16 et 17 juillet 1942, 13 152 juifs étaient arrêtés, à la demande des nazis et sur ordre du pouvoir français. Retenus quatre jours au Vélodrome d'hiver, à Paris, ils furent emmenés dans des camps puis déportés. Moins d'une centaine ont survécu.

"Pas un seul Allemand" ne participa à l'organisation de cette rafle, a ajouté le chef de l'Etat, qui a dit être "ici pour que se perpétue le fil tendu en 1995 par Jacques Chirac", le premier président de la République à reconnaître en 1995 la responsabilité de la France dans les persécutions antisémites et non celle du seul régime de Vichy."

Rappelons que Monsieur HOLLANDE au mémorial de Montreuil Bellay  avait reconnu la responsabilité de la France concernant la déportation des tziganes et a ajouté que 10 000 tziganes furent libérés en 1946 soit un an après la fin de la guerre.

Pour revenir à notre adjoint au devoir de mémoire nous ne pouvons accepter de jumeler la journée des déportés qui se déroule le dernier dimanche d'avril avec le 16 juillet : deux dates bien distinctes basées sur des critères précis.









Marché du 16 juillet 2017 : Pas de commémoration

Comme annoncé sur notre précédent article AUCUNE COMMÉMORATION à Gardanne ce jour pour le 16 juillet.

Soucieux d'accueillir certaines personnes et leur faire passer l'information de la Municipalité de NON COMMÉMORATION nous étions devant la Mairie et Monument aux Morts.

Suite à une information passée au "placier" vendredi 14/07/2017 à 14h00 les camelots étaient  nombreux. Nous avons appris cette nouvelle par hasard car ce monsieur venait de recevoir un appel du dit adjoint à la mémoire qui s'inquiétait de savoir s'il y avait du monde : ironie.

Quelques photos de la Mairie au Monument aux Morts pour vous donner une idée que même si nous étions passés outre les décisions abusives de Monsieur l'adjoint au devoir de mémoire nous n'aurions rien pu faire!






vendredi 14 juillet 2017

ANNULATION COMMEMORATION DIMANCHE 16 JUILLET 2017



Nous vous prions de trouver ci-dessous le mail que nous avons dû rédiger suite à la déclaration intempestive de l'Adjoint au devoir de Mémoire de la Commune de Gardanne.

Titre que ce monsieur porte très mal vu qu'il ne respecte RIEN : même pas sa parole, ses collègues adjoints au maire, ni les différentes ethnies et autres que représente la commémoration du 16 juillet ni la loi en vigueur.

"
                                                                                                        Gardanne le 14 juillet 2017 à 13h26
Mesdames, Messieurs,

Nous sommes au regret de vous informer que la Journée Nationale à la Mémoire des Crimes racistes et antisémites, Hommage aux Justes de France qui devait se dérouler pour la première fois sur la Commune de Gardanne ce Dimanche 16 juillet 2017 EST ANNULEE.

Effectivement en fin des cérémonies commémoratives du 14 Juillet Monsieur Joseph MENFI, Adjoint au devoir de mémoire à la Mairie de Gardanne, à 11 h 30 a pris le micro en faisant cette déclaration :
« sur la demande de Mme LABBE, association NOTRE ROUTE, (en reprenant certains termes de la loi de 1993) nous devions faire une cérémonie ce dimanche. Nous avons décidé que cette cérémonie ne se fera pas et pour 2018 nous l’associerons à la Journée des Déportés fin Avril ». Il a été outre la décision du Conseil des Adjoints en date du 15 Juin 2017 (dont copie jointe).

Nous sommes désolés mais nous pensons qu’il est inutile de vous rappeler que la Rafle du Vel d’Hiv a eu lieu un 16-17 Juillet d’où cette date de commémoration. Mais cet élu n’a aucun respect pour la mémoire ni des personnes ni des faits et nous le déplorons et le dénonçons.

Nous nous excusons au nom de notre association  d’avoir à déplorer une telle attitude de non-respect.

Nous allons voir avec nos avocats la suite à donner à cette affaire.

Nous espérons que ce problème n’entachera pas nos relations.

Recevez Mesdames, Messieurs, nos salutations distinguées

Mme LABBE Véronique
Présidente de l’association NOTRE ROUTE -Amaro Drom-

PJ 2 :
Conseil Adjoint
Agenda Commune de Gardanne"




jeudi 13 juillet 2017

Journée Nationale à la mémoire des crimes racistes et antisémites ....

"JOURNÉE NATIONALE A LA MÉMOIRE DES CRIMES RACISTES ET ANTISÉMITES DE L’ÉTAT FRANÇAIS, HOMMAGE AUX JUSTES DE FRANCE":

Après plusieurs années de demandes auprès de l'adjoint au devoir de mémoire de la Commune de Gardanne, pour la première année nous faisons une cérémonie pour cette JOURNÉE NATIONALE.

Cette date du 16 JUILLET est historique car choisi en fonction de l'anniversaire de la RAFLE du VEL D'HIV.

Nous vous donnons rendez-vous le DIMANCHE 16 JUILLET 2017 à 11 H00 à GARDANNE aux Monuments aux Morts devant la Mairie.

Ci-dessous le déroulé de la cérémonie. 


                                                                                                                                                                                                                            

 

DIMANCHE 16 Juillet 2017 à 11h00 :


Journée nationale
à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites
de l’Etat français,
hommage aux « Justes » de France

 

monument aux morts

PLACE DE LA MAIRIE 13120 GARDANNE

DEROULE :

10h30 :     Rassemblement et mise en place des porte-drapeaux, des représentants des associations d’anciens combattants et victimes de guerre.


11h00 :     Début de la cérémonie

Allocutions de : 

-   M. Roger MEI, Maire de Gardanne ;
-   M. François-Michel LAMBERT, Député de la 10ème circonscription ;
-   M. Christian de LEUSSE, Mémorial de déportation homosexuelle;
-   M. Serge COEN Délégué Régional du Comité Français pour Yad Vashem et représentant le C.R.I.F. Marseille Provence;
-   Mme Véronique LABBE, Présidente de l’association Notre Route (Amaro Drom).

Lecture du message de M. le Ministre délégué auprès du Ministre de la Défense, chargé des Anciens Combattants par  M. Joseph MENFI Adjoint au devoir de mémoire

               Chant de rappel  des Tziganes,
           
               Nuit et brouillard (enregistrement).
               
               Dépôts de gerbes par :

M. Roger MEI, Maire de GARDANNE ; 
M. François-Michel LAMBERT, Député de la 10ème circonscription ;
M. Claude JORDA, Conseiller Départemental ;
M. Serge COEN représentant le C.R.I.F. Marseille Provence ;
Mme Véronique LABBE, Présidente de l’Association Notre Route (Amaro Drom).

               Sonnerie « aux morts ».
           
   Minute de silence.
           
   Refrain de « La Marseillaise ».

               Fin de la cérémonie.

               Les autorités saluent les porte-drapeaux.

               Départ des autorités.