mardi 31 août 2010

La haine doit-elle engendrer la haine ?







Joseph GUERDNER tué par un gendarme à Draguignan, Luigi tué à SAINT AIGNAN par un gendarme, Cédric tué à Béziers d’un coup de couteau, un quatrième tué en prison, sans compter les agressions physiques à plusieurs contre UN ;

Le lien commun ils étaient tous Rrom de divers horizons, sédentarisés ou non.

Hormis Joseph GUERDNER, les trois derniers plus les agressions physiques l’ont été depuis les déclarations tonitruante sécuritaire du chef de l’état envers les Rrom, gens du voyage enfin des amalgames dont il use et abuse.

Depuis la réforme des retraites, les affaires Woerth, Joyandet, Blanc etc. sous l’éteignoir !

Ce qu’il faut à notre avis c’est éviter le piège de la haine contre la haine, bien sûr nos tripes se nouent quand on connaît notre passé, que l’on vit le présent il nous est d’autant plus facile de prévoir tout ou partie de notre avenir. C’est la raison pour laquelle nous ne cessons d’appeler au calme nos communautés lors des manifestations. Car l’avenir pour nos communautés c’est risquer de voir d’autres de nos compatriotes tombés sous les coups de cette police qui n’a de la haine uniquement contre les Rrom car tous les journaux le démontrent les interventions dans les cités dites sensibles pour des vols, trafics de stups et autres : ils sont munis de gilets pare-balles, c’est tout.

Lorsqu’ils démantèlent un camp dit illicite alors tout change ils sont harnachés comme des « tortus ninjas ». Au moins ils peuvent démontrer le danger représenté par des familles de Rrom démunies de tout et dont plus de la moitié sont des jeunes enfants, personnes âgées et femmes. Si ce n’était si triste cela en serait risible.

Mais voilà la haine est montée en épingle par nos gouvernants et avec des morts cela n’est plus risible du tout, bien au contraire.

Malgré nos appels à une table ronde pour tenter de trouver des solutions adaptées, à ce jour aucune réponse, et lorsque l’on analyse les évènements depuis les dernières élections présidentielles, on s’aperçoit que le seul souci de notre président c’est le « paraître ». Et ce qui l’a conduit à prendre ces décisions se sont les sondages qui ont démontré que sa popularité s’était réduite à une peau de chagrin et la perspective d’être battu en 2012 lui a fait reprendre ces vieux démons sécuritaires qui l’ont servi en tant que ministre de l’intérieur. Il pense certainement que c’est une sucette qu’il peut reprendre à souhait mais entre temps les choses ont changé et cela il ne l’a pas compris.

Nous réitérons nos appels au calme pour les manifestations du 4 Septembre nous ne voulons plus pleurer nos blessés ou pire.

lundi 30 août 2010

Pauvre Gitans ( nino ).wmv



Dans cette vidéo tout est dit. Les chiens aboient, la caravane passe.
On ne jette pas des pierres à un arbre qui ne peut pas produire (proverbe gitan)

Article du FIGARO (couper/coller)

Roumanie: produits français boycottés
AFP
30/08/2010 | Mise à jour : 12:37 Réagir L'Alliance civique des Roms de Roumanie a lancé un appel à un boycottage européen des produits français ainsi qu'à des manifestations lundi 6 septembre contre la politique de Paris à l'égard de cette minorité, a-t-on appris auprès de son président aujourd'hui.

"Boycottez au niveau européen les produits et services d'origine française afin de rappeler au gouvernement français que les droits fondamentaux ne se négocient pas", précise un communiqué de l'Alliance qui regroupe 21 associations roms de Roumanie. Cet appel a été envoyé à des organisations de défense des Roms dans toute l'Europe.

"Nous appelons à ce boycottage à partir du 6 septembre, date à laquelle la France organise un sommet où ne sont invités que quelques pays européens pour discuter entre autres de la question des Roms", a déclaré à l'AFP le président de l'Alliance civique, David Mark.

"Nous sommes conscients que la majorité des Roms n'ont pas un pouvoir d'achat très élevé, mais nous pensons que cette action est utile", a-t-il précisé, estimant qu'il existe un "sentiment d'humiliation" chez les centaines de Roms récemment renvoyés de France.

La communauté rom de Roumanie compte entre 530.000 (recensement officiel) et 2,5 millions de personnes, sur un total de 21,5 millions de Roumains.
La France est le quatrième partenaire commercial de la Roumanie.

"Nous ferons cesser cet appel au boycottage quand la France arrêtera les expulsions de masse et cessera de criminaliser une population entière", a indiqué David Mark.
Par ailleurs, l'Alliance appelle à des manifestations devant les ambassades de France le 6 septembre.

Le ministère français de l'Immigration organise le 6 septembre "un séminaire de travail sur les thèmes de l'asile et de l'immigration irrégulière" où sont invitées l'Allemagne, l'Espagne, la Grèce, l'Italie, la Grande-Bretagne et la présidence belge de l'UE.


Cet article ci-dessus donne raison à notre association sur la dénomination Rrom ROUMAINS et ROUMAINS

samedi 28 août 2010

Liberté - bande annonce IL EST SORTI EN DVD



La France est-elle en train de revivre ces années là ?

MEDIACION GITANA



couper coller du courriel que nous venons de recevoir
Proposition de MANIFESTATIONS LE 4 SEPTEMBRE DANS TOUTES LES VILLES D'ESPAGNE à 2 h 00 de l'après-midi
Juan Garcia Santiago 28 août, à 18:39 Répondre
Chères cousines, cousins et un migos.



C'est effrayant de voir la presse par rapport à ce que vous faites Zarkosy avec les Roms, ce fou mérite de cesser d'être le président-dessus de l'Union européenne et dit maintenant qu'il remplit excrupulosamente tous les accords et les traités des Etats membres et Union européenne.



Je pense vraiment qu'il est temps que l'Espagne, les Tsiganes, et notre avis, devrait être premières Fédérations tsigane et du Conseil d'Etat et de l'Institut de la culture tsigane et usqu'à humble des associations Roms et des Roms en général.



Nous savons que si nous sommes passifs à ces choses nous sommes aussi à l'origine de continuer à se passe dans d'autres pays de l'Europe et bien sûr, ils peuvent se rendre à l'Espagne, les choses les plus insignifiantes que ces personnes manifestent alors pourquoi ne pas organiser des manifestations dans toutes les capitales province de l'Espagne et nous soutenons nos cousins de France et a renversé la Côte des Moustiques image Sarkozy morts.



Je CONDITION DE tsiganes de FAST et MY Appelons toutes les organisations roms à ce que nous faisons HANDS ON JOUR 4 ET SEPTEMBRE va aimer EN FRANCE louer une grande manifestation dans chaque province ESPAGNOL.

Un texte découvert en surfant sur la toile



Sur la droite mon défunt père



Gadjo, je viens de loin,prête-moi quelques arbres, un bout d'chemin et l'eau.

Accepte que je reste, au moins passer l'hiver.

De maison, j'en veux pas, juste un p'tit bout de ciel sur ma tête et les miens.

C'est promis, dans trois mois, j'irai un peu plus loin.

D'ici là si Dieu veut, j'aurai fait des paniers et gagné des lovés.

Les enfants sauront lire, peut être pour de vrai.

Tu comprends gadjo, la vie que j'ai choisie.

Mes quatre beaux enfants et ma femme chérie te diront mon histoire

Un jour je t'apprendrai à chasser le "niglo" et mon violon le soir te feras voyager.

Accepte que je reste au moins passer l'hiver.


Ce texte est très beau et je remercie l'auteur que je ne connais pas mais qui a su faire passer ses émotions.

Roma y Yardani Recital Gitan Chapelle du Groseau Malaucene



A VENIR

Festival International de Musique
Les violons de l'espoir - Festival off "jeunes talents"

le 3 septembre à 11h30 - Musée de l'ancien Penitencier -1950 Sion (Suisse)

www.sion-festival.ch


Que peut-on dire de Yardani au violon ? Il a commencé la guitare flamenca et ensuite le violon
Et pour les chanceux qui ont connu Tonio de Almeria (son père) quel émotion d'entendre qu'ils ont la même voix
BRAVO

vendredi 27 août 2010

Sommes nous si naïfs?

Un couper/coller du FIGARO

Roms: pas traités comme "communauté"
AFP
27/08/2010 | Mise à jour : 18:33
Le ministre de l'Immigration Eric Besson, sous l'autorité duquel sont organisées les reconduites volontaires de Roms, a affirmé aujourd'hui que ces derniers étaient traités par Paris "en fonction de leur nationalité" et non "en tant que communauté".

"Le droit français ne connaît les étrangers qu’à raison de leur nationalité", rappelle le ministre dans un communiqué soulignant qu'en conséquence "les Roms ne sont pas considérés en tant que tel mais comme des ressortissants du pays dont ils ont la nationalité". "Le traitement réservé à ces ressortissants l’est indépendamment de la question de savoir s’ils appartiennent ou revendiquent l’appartenance à la communauté rom", insiste Eric Besson.

Les Roms sont à l'origine un peuple nomade dont les ancêtres ont quitté le nord-ouest de l'Inde au début du XIe siècle et se sont dispersés à travers l'Europe et le reste du monde, souvent considérés avec méfiance, comme tout groupe itinérant. Les membres de cette communauté renvoyés de France sont pour la plupart des migrants roumains et bulgares, ressortissants de l'Union européenne (UE) mais soumis à un régime transitoire limitant leur séjour sur le territoire et leur accès au marché du travail.

"En tant que ressortissants de pays membres de l’Union européenne, les ressortissants bulgares et roumains bénéficient de la liberté de circulation et du droit au séjour reconnus à tous les citoyens de l’Union européenne", rappelle Eric Besson. Alors que le comité pour l'élimination de la discrimination raciale de l'ONU (CERD) a appelé aujourd'hui Paris à "éviter" les renvois collectifs de Roms, le ministre souligne que la France respecte les règles européennes relatives à la libre-circulation et au séjour ainsi que les règles en vigueur concernant l'éloignement, et ne met en oeuvre aucune "expulsion collective".

Il tient enfin "à démentir fermement tous ceux qui ternissent l’image de la France, en l’accusant de violer ses obligations internationales et européennes, ainsi que ses règles et traditions républicaines", selon le communiqué.



Monsieur BESSON, Ministre de l’immigration sous l’autorité duquel sont organisées les reconduites des Rrom, a affirmé aujourd’hui que ces derniers étaient traités par Paris « en fonction de leur nationalité » et non « en tant que communauté ».

Monsieur BESSON est gentil il essaie de noyer le poisson en amalgamant les Rrom et les Roumains, les Rrom et les Bulgares. Lors des expulsions est-ce qu’il prend le temps de contrôler toutes les nationalités NON. Pour lui il prend « tout ça » les jette dans un avion et une affaire de réglée.

De qui se moque-t-il quand il parle de la libre circulation et du droit au séjour reconnu à tous les citoyens de l’Union Européenne ? Nous prend-t-il pour des demeurés ? car avec une telle langue de bois pour un ministre : chapeau.

Courriel que nous venons d'envoyer à M. le préfet de région PACA

Monsieur le Préfet de Région,
En tant que Présidente de l'association NOTRE ROUTE, je me permets de vous interpeller afin de solliciter une entrevue, dans les meilleurs délais si possible, concernant le problème de nos communautés Rrom.
Cette sollicitation est faite au nom de plusieurs associations avec lesquelles nous travaillons.
Le problème des Rrom est très préoccupant et malgré toutes nos interventions à tous les niveaux, aucune amélioration n'a vu le jour.
Il nous semble, Monsieur le Préfet de Région, que cette entrevue est plus que nécessaire afin d'éviter les risques de dérapage par rapport aux problèmes de la libre circulation des biens et des personnes dans un pays de la C.E.
Vous êtes, Monsieur le Préfet de Région, le représentant de l'Etat, et dans l'attente;
Nous vous prions de croire, Monsieur le Préfet de Région, à l'assurance de notre parfaite considération.
Mme LABBE Véronique
Présidente Association NOTRE ROUTE -Amaro Drom-
Tél : 06 19 93 01 36

SAGA des Rrom 2eme volet

ELLE = Rrom : vies ouvertes




Le magazine ELLE, par l’intermédiaire de Monsieur Philippe TRETIACK a souhaité rencontrer Véronique LABBE, présidente de l’association NOTRE ROUTE ainsi que la présidente de ESPERANZASSOCIATION pour comprendre notre communauté.

Le jeudi 19 août 2010 nous servions de guide pour visiter certains regroupements de nos populations.

Aujourd’hui le numéro 3374 du magazine national ELLE en sa page 40 relate cette visite et ses interviews.

jeudi 26 août 2010

Contrôle des Gens du Voyage




Le 16 JANVIER 1912, la République Française créait une catégorie de sous citoyens, les Nomades, qui étaient obligés d’avoir une pièce d’identité particulière : le Carnet Anthropométrique.
Sur ce carnet figure la photo d’identité, les empreintes digitales et même les enfants y sont soumis.
Ceux qui vivaient en roulotte ont été touchés par cette loi qui les apparentait à ces criminels.

Ce fichage très précis va servir au régime de Vichy.

Il est obligatoire jusqu’au 3 JANVIER1969, date à laquelle il est remplacé par les titres de circulation.
L’obligation pour les gens du voyage de se munir de ce titre qui définit le régime applicable « aux personnes circulant en France sans domicile, ni résidence fixe ».
Ils doivent avoir une commune de rattachement.

Souvent les gens du voyage l’utilisent, à tort, comme pièce d’identité.
Ils doivent régulièrement faire viser ce titre de circulation qui est un contrôle infini.

D'autre part, certaine commune, sous prétexte qu'ils possèdent ce titre ne veulent pas délivrer de carte d'identité pour ceux qui la demande.

Lors de paiement par chèque l'on nous demande de présenter un pièce d'identité et lorsqu'ils présentent ce titre cela éveille la suspicion et risquent alors de se voir refuser l'achat.


Nous sommes fichés, comme tout un chacun, mais un fichage particulier à notre encontre, un fichage discriminatoire.

Read: Problèmes des Rrom en Europe plus particulièrement en France

Your message

To: COMM REP PAR
Subject: Problèmes des Rrom en Europe plus particulièrement en France
Sent: Wed, 25 Aug 2010 22:21:52 +0200

was read on Thu, 26 Aug 2010 16:02:44 +0200

mercredi 25 août 2010

Histoire et vie des Rrom volet 1



Cinq autres vidéos vont suivre dans les jours prochains (environ une tous les trois jours) bonne écoute

Problèmes des Rrom en Europe, plus particulièrement en France


A l'attention de Madame Viviane REDING, vice présidente de la Commission Européenne en charge de la Justice;

Madame la Vice Présidente,

Nous nous permettons, en tant qu'association de défense des populations Rrom,de vous interpeller tout d'abord sur l'iniquité de la non reconnaissance du génocide des peuples Rrom pendant la seconde guerre mondiale.

En France un ancien député avait déposé au mois de février 2007, enregistré sous le numéro 3714 une proposition de loi laquelle dort dans une niche de l'Assemblée Nationale. La même proposition de loi avait été déposée au Sénat au mois de mai 2008 sous le numéro 337 laquelle dort également dans une niche du Sénat. Ce qui, vous en conviendrez est une ineptie en soi.

Si nous soulevons le problème de la reconnaissance de notre génocide en Europe ce jour c'est pour souligner que si celui-ci était reconnu comme il se doit, nous ne serions certainement pas dans la situation actuelle.

Dans un deuxième temps, la Bulgarie et la Roumanie ont été admises dans le concert européen ce qui sous-entend la libre circulation des biens et des personnes.

Malgré plusieurs interventions de notre association auprès de l'Etat français c'est le contraire qui est fait aujourd'hui.

Pourriez-vous nous dire, Madame la vice présidente si la Commission Européenne peut et veut jouer son rôle dans ce dossier ou si elle n'a ni les moyens ni la volonté, ce qui serait alors d'une extrême gravité.

Souhaitant que vous ayez à cœur de nous répondre et dans cette attente,

Nous vous prions de croire, Madame la vice-présidente, à l'assurance de notre parfaite considération.

Madame Véronique LABBE
Présidente association NOTRE ROUTE -Amaro Drom-

Tél : 06.19.93.01.36

veronique.labbe@neuf.fr

Courriel que nous venons d'envoyer à la Commission Européenne

Que signifie le terme Samudaripen ?










Toutes les personnalités ci-dessus ont en commun d'être Rrom :
Serge POLIAKOFF peintre, CAMARON de la Isla chanteur flamenco, Django REINHARDT guitariste manouche, Mateo MAXIMOFF écrivain, Otto MUELLER peintre, Yul BRUNER acteur de cinéma etc.



En langue Romani ce terme signifie « meurtre collectif total » et il désigne le génocide du peuple des Rrom pendant la seconde guerre mondiale.


N’oublions jamais, même si les historiens et les médias passent encore trop souvent cette tragédie sous silence, que la population Rrom a laissé plus de 750 000 des siens entre 1933 et 1946.


Les Nazis et leurs alliés notamment PETAIN, LAVAL et BOUSQUET pour la FRANCE ainsi que tous les autre pays ont persécutés, emprisonnés, stérilisés, torturés, fusillés et finalement ont gazés Les Rrom dans les camps de la mort ou ailleurs.


Etaient considérés comme Rrom ceux qui avaient au moins un arrière grand parent Rrom. Les Rrom en tant que peuple étaient condamné à être exterminés (ordonnance d’HIMMLER de 1938) car même en étant reconnu comme peuple « aryens » ils étaient considérés par les nazis comme des (unten munchen) sous hommes asociaux au «sang métissé » donc dangereux pour la « pureté du sang de la paysannerie allemande ».


Souvenons nous qu’au delà des morts reste les Rrom, orphelins, veufs et veuves stérilisés, traumatisés a vie dans leurs corps leurs esprits par la folie des hommes.

C’est pendant sa mandature que le président CLINTON a nommé un Rrom du nom de Ian HANCOCK à la tête de l’U.S. Holocaust Mémorial Council c’était en 1997 et il l’a été en tant que représentant du peuple Rrom.

Au cours des ses dix sept ans d’existence c’est la deuxième fois qu’un Rrom pouvait faire partie des 65 membres qui la composent.


Le 65eme anniversaire de la libération des camps et malgré que nous ayons participé à l’élaboration d’une proposition de loi déposée par monsieur Frédéric DUTOIT ancien député le 15 février 2007 sur la reconnaissance du Samudaripen et qui dort dans une niche de l’assemblée nationale sous le numéro 2714.

La même proposition de loi dort dans une niche du sénat sous le numéro 337 en date 15 mai 2008 et déposé par l’ancien sénateur Monsieur Robert BRET.

mardi 24 août 2010

Expulsion Bd de Paris, près Joliette à Marseille




Malgré les demandes d’associations pour une table ronde avec Monsieur HORTEFEUX, celui-ci préfère la politique de l’autruche au débat, sauf peut-être avec l’église qui parle beaucoup. Mais celle-ci ne représente en aucun cas nos populations car à 80% évangéliques et orthodoxes.

Le clergé n’a pas encore compris que les erreurs commises envers nos populations ne s’effacent pas avec une phrase du pape, d’un évêque ou d’un curé. En tout état de cause Monsieur HORTEFEUX maintient le rouleau compresseur en marche et ce matin à nouveau très tôt 40 Rrom dont 10 enfants ont été expulsé. Cela continue à jeter le désarroi dans nos communautés.

Monsieur HORTEFEUX, vous qui avait l’air d’être proche de l’église catholique aimez votre prochain comme le suggère l’église mais à ce niveau là nous pensons qu’avec vous cela s’apparente à prêcher dans le désert.
Mais nous maintenons notre demande de table ronde.

lundi 23 août 2010

Editorial du journal Espagnol EL PAIS






Transmission de l'UNION ROMANI

Edición impresa
EDITORIAL
Sarkozy tras Berlusconi
La expulsión de gitanos coloca a Francia en la estela populista de Italia

23/08/2010
Un líder tan pendiente de los gestos como Nicolas Sarkozy no inicia la expulsión de rumanos de origen gitano decidida a finales de julio sin calcular las consecuencias. Y lo que, sin duda, ha valorado en ese cálculo son los beneficios de la medida para su maltrecha popularidad antes que cualquier otra consideración, incluido el objetivo declarado de luchar contra la delincuencia. Dejándose arrastrar por un populismo creciente en Europa, algunos de cuyos argumentos e iniciativas viene adoptando con la excusa de combatirlo, Sarkozy pretende exhibirse como ejecutor implacable de la ley, no para que esta sea respetada, sino para concentrar las miradas sobre él y su supuesta determinación política.
Sarkozy no está, simplemente, expulsando a varios cientos de gitanos que viven en improvisados campamentos, sino que está deportando a ciudadanos europeos de nacionalidad rumana cuya etnia debería resultar irrelevante, de acuerdo con los principios que defienden la Unión y la propia República Francesa. Al colocar la etnia en el origen mismo de la medida, Sarkozy y su Gobierno están vulnerando la mejor tradición de la que puede enorgullecerse Francia, que además contribuyó a extenderla por Europa y el resto del mundo.
Pero, además, están derogando la presunción de inocencia para un grupo de personas que no por residir ilegalmente en Francia son culpables de ningún delito. Aparte de estigmatizar a los gitanos convirtiéndolos en chivos expiatorios de la inseguridad ciudadana, Sarkozy está cometiendo un grave atropello contra la dignidad y el honor de ciudadanos concretos -incluidos niños nacidos y escolarizados en Francia-, expulsados como delincuentes sin que ningún tribunal haya establecido que lo sean. ¿O es que la dignidad y el honor se adquieren con los papeles y depende de que se viva o no en un campamento?
La medida de Sarkozy guarda una estrecha semejanza con la adoptada en Italia por Silvio Berlusconi y puede anticipar las de otros Gobiernos de la Unión. La exclusión social de los gitanos es generalizada en Europa, hasta el punto de que su condición de ciudadanos parece estar pasando progresivamente a segundo plano. El Gobierno francés ha asumido una grave responsabilidad en este proceso, no menor que la del italiano en su día; una responsabilidad que consiste en poner el Estado de derecho, no al servicio de la igualdad y la justicia, sino de las necesidades políticas de los líderes en cada momento.


Résumé :
Sarkozy ne stoppe pas les mesures d'expulsion des roumains d'origine gitanes décidées fin juillet.
Il n'en a certainement pas mesuré les conséquences
Est-ce qu'il a voulu évaluer et renforcer des mesures contre sa popularité mal traité avant tout autre considération.
L'objectif déclaré de combattre la délinquance l'a entraîné dans un populisme croissant en Europe, il a utilisé des arguments comme excuse de la combattre.
Sarkozy se prend pour un exécuteur implacable de la loi non pour que pour celle-ci soit respectée mais pour concentrer les regards sur lui et sa supposée détermination politique.
Sarkozy n'expulse pas des centaines de gitans des campements dits illicites mais déporte des citoyens européens de nationalité roumaine dont l'ethnie devrait s'avérer insignifiante.
Les mesures Sarkozy gardent une similitude étroite avec celles adoptées en Italie par Silvio Berlusconi et peuvent anticiper celles d'autres gouvernements de l'Union.
L'exclusion sociale des gitans est généralisée en Europe jusqu'au point où sa condition de citoyen paraît être passée progressivement au second plan.
Le gouvernement français a pris une responsabilité grave dans ce processus, pas plus insignifiante que celle prise par les italiens à leur tour; une responsabilité qui consiste à mettre l'état de droit non au service de l'égalité et de la justice, mais les nécessités politiques des chefs à chaque moment.

Nous avons été les premiers à le dire




Dès les premiers jours d’annonce des mesures concernant les camps dits « illicites » de Rrom nous déclarions que si les aires de stationnement avaient été créées au regard de la loi Besson nous n’aurions pas à subir ces mesures inhumaines décidées par nos gouvernants.

Aujourd’hui sur Radio France Bleu Provence un député UMP de la 11ème circonscription des Bouches-du-Rhône, en l’occurrence Monsieur Christian KERT vient de nous donner raison en déclarant que la simple application de la loi Besson concernant les aires de stationnement le problème de nos communautés ne se serait pas posé de la même façon et aurait eu un règlement pacifique.

Merci Monsieur le Député, mais au lieu de s’en prendre à notre communauté le gouvernement français aurait mieux à faire en obligeant les communes à faire appliquer la loi sur la création des aires de stationnement et de grand passage. Il est vrai que les communes préfèrent payer des amendes et pour cela augmentent les impôts locaux.

Suite à cela il est plus facile d’exacerber le racisme d’une partie de la population envers l’autre.

A Monsieur HORTEFEUX

Monsieur le Ministre,
Nous nous permettons de revenir ce jour vers vous concernant le problème des Rrom
Par un mail nous vous avons demandé une table ronde.
Ce jour les médias annoncent que vous êtes prêt à recevoir Monseigneur André vingt trois.
Nous réitérons notre appel et sommes prêts, avec d'autres associations, à participer à cette table ronde.
Nous vous remercions de l'attention que vous porterez à ce courriel,
Nous vous prions de croire, Monsieur le Ministre, à notre plus profond respect.
Mme LABBE Véronique
Présidente association NOTRE ROUTE -Amaro Drom-

dimanche 22 août 2010

L’Europe est malade des ses Rrom




Il y a déjà deux ans, c’est aux lance-flammes contre les camps dits « illicites » de Rrom en Italie que Gianfranco FINI de la Ligue du Nord et Sylvio BERLUSCONI intervenaient.

Aujourd’hui le même gouvernement de Centre Droit (sans FINI) va demander, à l’Europe, l’autorisation d’expulser ses Rrom, mais « lui » apparemment en ferait la demande, ce qui n’est pas le cas de tous les pays.

La Roumanie et ses Rrom depuis 2007 ont été incorporés dans le concert européen mais tenus éloigné de l’espace Schengen. Il faut parler aussi de l’Allemagne, de la Hongrie et de l’Irlande contre ses Travellers (Gypsis Anglais) entre autres.

Ne nous trompons pas de cible sans se poser en victime nous gardons les yeux ouverts et le problème des Rrom, aujourd’hui, est un problème qui a tendance à se globaliser en Europe malgré les mises en garde de l’ONU et de la Commission Européenne à l’encontre de la France, car c’est une véritable déclaration de guerre envers nos populations que le gouvernement français a déclaré.

Nous appelons encore une fois à une réunion des associations Rrom de la région PACA car les responsables politiques n’attendent pas pour tenter de récupérer les actions. La preuve nous a été fourni ce jour 22 août 2010 à 12h18 exactement par mail par lequel un parti politique nous a convié dont texte joint :

Véronique, bonjour


1°) En regardant le site de France Inter, je trouve la retransmission de la déclaration de l'Archevêque d'Aix :
http://www.france-info.com/france-societe-2010-08-22-expulsion-de-roms-l-archeveque-d-aix-denonce-des-discours-478527-9-12.html

2°) As-tu vu cet article de Charles HOAREAU sur le site de Rouge Midi : http://www.rougemidi.org/spip.php?article5192 ?

3°) Par ailleurs, pour la manif du 04/09 pour la défense de la République et des Libertés (14 h 30 - Vieux Port), penses-tu pouvoir mobiliser des membres de la Communauté des Gens du Voyage ? Il y a une réunion de préparation le 30/08 à 18 h 30 à la MMDH (36 cours JULIEN)...



Amicalement,
JLD-


Dans ce mail où se trouve le problème de nos communautés ? Si ceci n’est pas une preuve des tentatives de récupération que nous dénonçons depuis fin juillet, qu’est-ce que c’est ?

Nous participerons à cette réunion.

Histoire des Rrom : no comment

SARAÏ Y LOLO : Casamiento 21/08/2010






Nous souhaitons beaucoup de bonheur à ce jeune couple

vendredi 20 août 2010

Quel courage !




Le 20 Août 2010 rue de la Vierge Noire (coïncidence) à Aix-en-Provence, derrière la fondation VASARELY des CRS et bulldozers sont venus sans coup férir démanteler un camp dit illicite vide de ses occupant sauf le plus ancien, gardien des lieux.

En effet ses occupants étaient en Roumanie pour des raisons qui leur sont propres. Avant de partir ils avaient pris soin avec une certaine partie du clergé de faire inscrire leurs enfants à l’école. Cela n’a rien changé et les bulldozers ont fait leur triste besogne : ils ont démolit la dizaine de caravanes installées sans prendre la moindre précaution. Quant à l’ancien il a dormi à la belle étoile et il faut souligner que cette nuit la Provence a eu droit a un bel orage.

Quelle surprise pour ces familles lorsqu’elles vont revenir si tant est qu’elles reviennent, mais en tout état de cause une telle haine presque viscérale de la part de nos gouvernants envers nos populations ne les autorisent pas de s’en prendre à la propriété privée. Mais s’ils comptent sur les Rrom pour répondre à la violence par la violence, ils se trompent lourdement.

On ne leur donnera pas la possibilité de se donner bonne conscience et nous privilégierons toujours, ne leur en déplaise, le dialogue dans le calme et la dignité. Ce qui n’est pas le cas de ceux d’en face dont l’indignité la plus totale n’est plus à démontrer.

jeudi 19 août 2010

Pourquoi le problème des Rrom ?








La politique sécuritaire du gouvernement en matière de Rrom est totalement à l’opposé des directives européennes en ce qui nous concerne.

Les directives européennes sont les suivantes à savoir que lors des expulsions de Rrom le gouvernement doit proposer des mesures alternatives en matière de relogement, or que nous est-il proposé ? Le retour au pays où les problèmes seront les mêmes et même accentués et de ce fait la France ne joue pas son rôle séculaire de « terre d’accueil » .

Avec ces mesures nos gouvernants ont ouvert une boîte de pandore dont ils ne maîtrisaient pas le contenu et à l’ouverture une puanteur n’a pu être contenue. Les affaires Woerth/Bettencourt, Christian Blanc, Joyandet, les retraites et les augmentations etc. sont passées sous silence par l’affaire des expulsions Rrom.

Ceux qui nous gouvernent ne sont plus en phase avec les réalités objectives du pays à savoir : ils oublient que des gens puissent vivre à huit jours de la fin du mois avec 35€ pour quatre personnes, ces femmes seules avec des enfants avec le RSA ou un salaire de misère. Alors pour masquer leur incapacité nos gouvernants font, comme un seul homme, haro sur le baudet Rrom comme il a été fait en son temps avec les Italiens, les Espagnols, les Yougoslaves, les Polonais etc.

Mais ils oublient aujourd’hui qu’il y a d’autres moyens pour dénoncer tout cela et ce n’est pas les déclarations faites par l’actuel Président de la République lors de sa campagne électorale et nous citons « je veux une France de riches » qui changeront quoique ce soit, la réalité est tout autre et le camouflet est tel qu’il lui faut mobiliser la France sur ces » animaux malades de la peste » que sont devenus les Rrom roumains et bulgares. Nous constatons que lorsque LA FONTAINE disait « que vous soyez puissants ou misérables, les jugements de cour vous rendront blancs ou noirs » cela est toujours d’actualité !

Quel n’a pas été notre écœurement d’entendre aujourd’hui le secrétaire fédéral du PCF des Bouches-du-Rhône, sur Radio Bleu Provence déclarer et nous citons « pourquoi ne pas désigner les Rrom par une étoile jaune » ! Ce monsieur devrait savoir que cette étoile jaune servait à désigner la communauté juive mais en ce qui concerne les Rrom il s’agissait d’un triangle brun désignant des asociaux, l’histoire ne permet pas des erreurs aussi graves.

mercredi 18 août 2010

Expulsions des Rrom par la France ?




Jeudi 19 AOÛT 2010, aux dernières nouvelles devraient être expulsés des Rrom vers la Roumanie et/ou la Bulgarie.

Pourtant depuis le 1er JANVIER 2008 ils sont devenus citoyens européens donc soumis à la libre circulation des biens et des personnes dans les pays de la Communauté Européenne. Mais lors de l’admission de ces pays dans le concert Européen rien ne leur a été garanti. Ils se retrouvent pratiquement hors espace Schengen donc soumis à expulsions comme tous citoyens sans papiers.

Sur l’échiquier politique cela s’appelle jouer finement. Heureusement que malgré la possibilité pour les pays qui reçoivent de restreindre en partie cette libre circulation la Commission Européenne à pointer encore une fois du doigt la France, de même que l’ONU. Peut-être que les manifestations que nous appelons de tous nos vœux mais que nous souhaitons et espérons pacifiques dans le calme et la dignité donneront du grain à moudre à la Commission Européenne pour ramener la France à plus de réflexions, car en permanence nos gouvernants nous rétorquent : « nous sommes européens, c’est l’Europe qui nous dicte la conduite à tenir », mais en ce qui concerne nos compatriotes l’Europe apparemment sans foutent.

DES ORIGINES A NOS JOURS







A l’aube du 2ème millénaire, entre l’époque où l’Asie était dévastée par l’avènement de ceux que l’on n'appelait pas encore « population du voyage », il y eût une période de l’histoire fort peu connue de pérégrination. Ces peuples du voyage prirent le chemin de l’exil en direction de l’Ouest avec leurs compagnons, ils subirent discriminations, guerres et marginalisation. Seuls nous, descendants de ces peuples, grâce à la transmission orale faite par nos anciens, de générations en générations, sommes en mesure de vous narrer cette longue errance.

LES Rrom QUI SONT-ILS ? Pendant des siècles, leur origine demeura un mystère. Des hypothèses les plus fantaisistes furent avancées : étaient-ils les enfants d’ADAM et d’une femme antérieure à EVE, les descendants des ATLANTES ou les fils d’une tribu perdue d’ISRAËL ? Aujourd’hui, les chercheurs semblent unanimes à reconnaître l’origine indienne des Rrom. Des linguistes ont confirmé que la langue des Rrom était proche du sanskrit et qu’elle s’était enrichie, au cours de leur voyage, de mots empruntés au vocable et vocabulaire des pays traversés.

On ne connaît pas les raisons qui ont déterminé leur départ de l’Inde vers le 10ème siècle, leur première migration les ont conduit du nord de l’Indus vers l’Iran, la Grèce et l’Europe via l’Empire byzantin. Après un assez long séjour en Perse (l’Iran actuel) les Rrom poursuivent leur migration divisée en deux branches ; l’une se dirigea vers le sud Ouest jusqu’en Egypte, l’autre vers le nord ouest par l’Arménie et les contreforts du Caucase. La Grèce les accueillit à partir du 14ème siècle. On les trouve aussi dans une contrée comparable au delta du Nil nommée la petite Egypte.

D’OU VIENNENT-ILS ? Arrivés en Europe, les Rrom fréquentèrent les Pays Bas ; de France ils descendirent en Espagne, se posant en pèlerins de Compostelle et atteignirent l’Andalousie dès qu’elle fût libérée de la domination Maure. Les voici bientôt au Portugal. Dans les premières années du 16ème siècle, ils apparurent en Ecosse et en Angleterre …. Des pays balkaniques, certaines tribus remontèrent en Pologne, en Lituanie et en Russie du sud. Toute l’Europe ayant été sillonnée par ces infatigables voyageurs, ce fût le tour du nouveau monde.

Aujourd’hui les Rrom constituent une communauté estimée à 12 millions de personnes répartie sur tous les continents (Asie Mineure, Europe, Arménie du Nord et du Sud, Afrique du Nord et Australie). S’ils partagent une histoire et une langue ROMANI pour les Rrom et les Manouches, le CALO pour les GITANS, ils ont développé au cours du temps des traditions propres à chaque communauté.

L’association socioculturelle NOTRE ROUTE relatant sommairement les origines et la vie des populations du voyage (Gitans, Manouches, Rrom et autres groupes analogues. Origine et vie dont Tony GATLIFF cinéaste d’essence gitane a tiré un merveilleux film musical qui a pour titre LATCHO DROM que nous vous conseillons de voir ou revoir.

Trop d’affirmations fantaisistes sont encore développées par tout un chacun ressemblant à des images d’Épinal pour certains et à une image du gitan « voleur de poules, à la tire, trafiquants d’or et de papiers, etc. » pour d’autres.

Ce qu’il y a de sûr, c’est que ni l’un ni l’autre de ces clichés ne sont vrais à 100% ni même à 50. Bien sûr il y a chez nous, comme partout ailleurs, des bons, des moins bons et des mauvais, mais aucune de ces affirmations ne peuvent s’appliquer à l’ensemble de nos populations. Mettre ces étiquettes à tous tiendrait à une méconnaissance totale, laquelle conduirait inévitablement au racisme et ceci et valable pour toutes les ethnies. Ce qui est incontestable, c’est que depuis que nous avons décidé de prendre la route avec un style de vie différent et librement consenti celui-ci se confond avec la marginalisation permanente subit dans tous les pays traversés pour arriver en 1939 et la volonté d’HITLER et de son gouvernement de procéder à la tentative d’éradication totale de nos populations et d’autres, car nous risquions, d’après eux, d’appauvrir le sang de la paysannerie allemande. C’est une de ces raisons qui a fait que dans le camp de RAVENSBRÜCK, par exemple, les femmes gitanes et les enfants étaient stérilisés à vie de 6 ans jusqu’à l’âge où médicalement une femme pourrait encore procréer et lorsque l’on sait que ces peuples ont des familles prolifiques s’il en est, on se rend compte ici de l’étendue des dégâts réalisés par la mise en place de cette sinistre politique (chaque famille compte en moyenne 4 enfants.

Si tant il est vrai que tous les génocides ont été reconnus ou sont en passe de l’être, celui des communautés du voyage (Gitans, manouches, et autres groupes analogues) Rrom n’est toujours pas à l’ordre du jour et la nébuleuse mise en place, depuis 1945, a été créée artificiellement afin d’en arriver à l’oubli volontaire organisé.

Déjà lors du procès de NUREMBERG aucun membre de la communauté n’a été convoqué afin de témoigner sur l’horreur des atrocités commises contre nos populations. Aujourd’hui encore, si nous sommes une fois dans l’année sollicité pour un dépôt de gerbe cela intervient un jour bien précis en présence de toutes les communautés mais aucune commémoration propre à notre ethnie et pourtant c’est en pourcentage la communauté qui a laissé le plus grand nombre de victimes dans les camps nazis.

Entre 500 000 et 750 000 Rrom, sur les 1 700 000 (un million sept cent mille, qui vivraient en Europe, ont été exterminés pendant la seconde mondiale par les nazis et leurs alliés. Ce génocide souvent oublié porte le nom de Samudaripen.

Les historiens restent encore prudents et divergent sur les chiffres : les recherches récentes indiquent que près de trois mille Rrom ont été internés dans l’ensemble de la France entre 1940 et 1946. Toutefois, les Rrom français déportés n’ont pas été répertoriés comme Rrom suite à une certaine intégration, ce qui fait dire que la déportation des Rrom français est minimisable. Quelle a été la politique à l’égard des Rrom en France ?

Un rejet antérieur à la guerre.

Le rejet de la population des nomades n’est pas né avec VICHY. Les gens du voyage, terme qui désigne l’ensemble des Rrom, font peur depuis longtemps. Dès la loi du 16 juillet 1912 (en vigueur jusqu’en 1969 !), la IIIème république impose un carnet anthropométrique, accompagné de 2 photos et des empreintes digitales, visé dans chaque commune, à l’arrivée comme au départ. La volonté de constituer un fichier des nomades précède donc celle du fichier juif de 1940, mais il s’agit surtout de pousser à la sédentarisation un groupe qu’on considère plus comme marginal, instable, mal contrôlable que comme ethniquement différent. Les pancartes « interdit aux nomades » marquent le pouvoir alors donné aux maires d’interdire le stationnement dans leur commune.

La méfiance traditionnelle à l’égard des gens du voyage se renforce avec la monté de la xénophobie dans les années trente puis la drôle de guerre. Le 6 avril 1940, un décret interdit la circulation des nomades sur l’ensemble du territoire : les nomades doivent se déclarer à la gendarmerie ou au commissariat et sont astreints à résidence dans les communes du département choisis par le préfet.

Une politique d’exclusion et d’internement.

VICHY et l’occupant allemand disposent donc de lois antérieures pour mettre en place une politique d’exclusion. L’ordonnance du 04 octobre 1940 décrète l’internement de tous les Rrom :

- 1 – Les Rrom se trouvant en zone occupée doivent être transférés dans des camps d’internement surveillés par des policiers français. Les détails sont à fixer par les chefs régionaux,
- 2 Le franchissement de la ligne de démarcations vers la zone occupée leur est interdit par principe
et est accompagnée d’une « définition » qui élargit la notion à tous les forains : « Seront considérées comme bohémiens toutes les personnes de nationalité française et étrangère, sans domicile fixe, et vagabondant en région occupée selon l’habitude des bohémiens (nomades, forains) sans tenir compte si elles sont en possession d’un carnet d’identité, carnet anthropométrique ou non ; ».

Dès l’automne 1940, les Rrom originaires d’Alsace lorraine sont internés dans les camps d’ARGELES-SUR-MER et de BARCARES (Pyrénées Orientales), puis transférés à RIVESALTES. Le 25 mars 1942 est décidé la création du camp des SALIERS où doivent être regroupés les nomades. En Indre et Loire, c’est le camp de la MORELLERIE qui leur est « réservé ». Au total 27 camps d’internement auraient accueillis des Rrom en France.

Sur les quelque 23 000 Rrom recensés à AUSCHWITZ-BIRKERNAU, bien peu ont survécu et BIRKERNAU ne fut pas le seul lieu de déportation et d’extermination des Rrom. Dans la nuit du 2 au 3 août 1944, les survivants du camp « tzigane » de BIRKENAU, isolé totalement du reste du camp, sont « liquidés » par familles entières. Parmi eux, les Rrom déportés de Belgique vers AUSCHWITZ le 15 janvier 1944. 145 étaient français.

La France et l’Allemagne auraient abordé le règlement de la « question tzigane » différemment. Si en Allemagne, les Rrom sont arrêtés et déportés pour des raisons ethniques, la France combat un comportement, le nomadisme et tente d’intégrer les nomades en obtenant leur sédentarisation. Cette optique française permit aux Rrom français, sous contrôle de VICHY, d’échapper à la déportation fatale. Elle ne leur permit pas de retrouver rapidement la liberté. En mai 1946, un an après l’arrêt des hostilités, les nomades sont les derniers internés français à quitter les camps.

Malgré les souffrances subit et le devoir de mémoire qui nous incombe, après cet épisode tragique la vie pour nos populations a reprit avec le voyage, la musique, les mariages, baptêmes et la fête. Mais rien ne sera jamais oublié et la transmission orale faite par nos anciens et une obligation librement consentie faisant partie de notre culture.

Toutes nos populations ont en eux cette musique mélodieuse et captivante qui fait qu’aujourd’hui beaucoup de non-gitans se déplacent pour aller applaudir les groupes Rrom tels que : URS KARPATZ, LES YEUX NOIRS, ANDO DROM, et autres FLORA THALASSA, AMARO DROM, plus près de nous POUNTCHAK etc. ou alors les célèbres musiciens manouches dont le style de musique est le jazz manouche : DJANGO REINHARDT, ALBERT EKIAN, LE HOT CLUB DE France, RAPHAËL FAIZ, BABIK REINARDT etc. et les chanteurs, chanteuses, danseurs et danseuses flamenco dont les plus prestigieux sont pour le chant : CAMARON le grand parmi les grands, MANOLO CARACOL, ANTONIO MAIRENA, JOSE PERET, CHOCOLATE, JOSE MERCE, JOSE PARA, chez les femmes : BERNARDA et FERNANDA DE UTRERA, LA PAQUEIRA DE JEREZ, LA NINA PASTORI, AZUCAR MORENO, LAS GRECAS, LA PIRINICA etc. les danseurs : FARRUCO, FARUCITO, ANTONIO CANALES, les danseuses CARMEN AMAYA, les guitaristes : SABICAS, MANOLO SAN LUCAR, TOMATITO, PEPE HABICHUELA, RAIMONDO PATA NEGRA, MANITAS DE PLATA etc.

Lorsque les non-gitans viennent écouter ils ne comprennent ou ne savent pas pourquoi ces chants toujours empreints de souffrance de joie parfois, les attirent.

Aujourd’hui le groupe gitan le plus en vogue dans le monde a pour nom GYPSY KING, gitan de Camargue, appartenant à la famille de JOSE REYES et de MANITAS DE PLATA.

Il faut se souvenir que le Flamenco lorsque l'on l’écoute devient le feu dévorant de l’âme gitane qui nous gagne, feu inextinguible qui se rallume chaque nuit pour célébrer un mystère ancestral.

Notre hymne international qui est un chant de rappel de tous les gitans du monde s’intitule GELEM GELEM (Allons, allons). Le drapeau de nos communautés comportant une bande horizontale de couleur bleu représentant le ciel, une bande horizontale de couleur verte rappelant le sol et en son centre une chackra de couleur rouge représentant le voyage et les souffrances. Ces deux insignes ont été officiellement adoptés lors du congrès de l’OPRE ROMA tenu à LONDRES en 1971, présidé par le premier président d’honneur de ce premier congrès fédérateur est l’acteur YUL BRUNER, sont devenus les emblèmes officiels de toutes nos populations.

Ce qu’il faut retenir outre nos origines et le génocide c’est la base de la langue Rrom. C’est une langue indo-européenne issue du sanskrit et parente des langues du nord de l’Inde, la langue Romani s’est fragmentée en dialectes, enrichis de termes persans, arméniens, grecs, slaves ou roumains. Les dialectes d’Europe orientale ont conservé la grammaire et un fonds lexical indien ; à l’ouest, ils se sont « créolisés » : l’anglo-romani ; le manouche, fortement germanisé ; le sinto italien ; le calo, hispanisé. En France les Rrom parlent français et romani, langue qui, malgré quelques différences, permet aux gens du voyage de se comprendre de la Hongrie au Mexique en passant par la Suède ; les Manouches parlent encore pour certains la langue manouche, mais utilisent le plus souvent, outre le français, un argot du voyage dont le lexique est d’origine manouche. L’argot français a, quant à lui, fait quelques emprunts à la langue romani, qui de B E R J qui veut dire an en langue manouche et devenue en argot français BERGE, de CHOURI (couteau) qui est devenu SURIN en argot français. Tandis que l’abandon progressif de la langue par les jeunes générations est ressenti comme une perte d’identité, la langue romani a été dotée d’un alphabet et a fait l’objet d’une standardisation.

lundi 16 août 2010

Nos communautés AMARO DROM



Les images parlent pour nous appuyées de cette belle chanson

Roulottes anciennes, métiers disparus et dans notre tête toujours et encore le voyage

dimanche 15 août 2010

L’on nous a tout pris








Nos parents allaient de ville en ville rempaillaient les chaises, aiguisaient couteaux et ciseaux, vendaient les paniers. D’autres ramassaient la ferraille, chinaient. Je me souviens que l’on pouvait aller dans les décharges et là avec mon grand-père nous faisions le tri des journaux, des chiffons et autres. Des petits boulots qui ont donné des idées aux industriels.

Les chaises à rempailler : qui a encore des chaises comme celles-là, très peu et éventuellement ceux qui en possèdent les jettent quand elles sont abîmées. Couteaux ciseaux bof même traitement : ils ne coupent plus et bien qu’importe on en rachète.

Le tri alors là chacun chez vous vous devez trier vos déchets qui seront ensuite collectés et ensuite ils se partagent le « gâteau ». Car ils transforment les déchets (auparavant également mais c’étaient nos parents qui étaient payés d’avoir fait « les poubelles) c'est pour cela que notre communauté est interdite dans les déchetteries aujourd'hui.

Une autre activité qui n’est plus autorisée à notre communauté : « dire la bonne aventure » alors que vous voyez fleurir les salons de la voyance ou dans les villes des belles plaques en laiton avec « voyance » oui mais quelques euros remis à une gitane ne passent pas par les caisses de l’Etat.

Il y a encore quelque temps des musiciens allaient dans les bars ou restaurants jouaient, chantaient et ensuite passaient avec la corbeille pour récolter quelques participations et vendre leur CD, maintenant c’est presque chose impossible.

Nous avons toujours eu soif de liberté, aujourd’hui ici et demain ailleurs, et auparavant nos caravanes étaient tirées par des chevaux, en soi économiques. Depuis quelques années il est interdit de tracter avec des chevaux, non excusez-moi faux car pendant les vacances il y a des personnes qui louent caravanes et chevaux et eux ont le droit de tracter avec des chevaux. Encore une fois le profit.

Pour revenir à note nomadisme auparavant un cultivateur acceptait que nous occupions un bout de son champ ou les communes toléraient le stationnement sur un parking. Mais certains villageois se sont souvent plaints de la présence des caravanes pour déclarer des vols mais après coup, les enquêtes ont démontré c’étaient d’autres personnes qui faisaient les larcins profitant du stationnement des nôtres.

Maintenant une loi dite Loi BESSON existe pour les aires d’accueil ou de grand passage mais les communes de plus de 5 000 habitants n’ont pas respecté la loi alors ceux qui ont choisi de rester itinérants ont de grosse difficultés.

Oui notre communauté a été mangé par le business, le rendement, le rapport qui sont pour bon nombre d’entre nous des mots inconnus.

Tous nos écrits n’ont en aucun cas pour but d’exciter nos compatriotes mais bien au contraire à savoir ouvrir les yeux d’une majorité de gadgés sur le sort qui nous ait fait quotidiennement ce qui nous l’espérons portera ses fruits.

N’en déplaise à beaucoup nous continuerons à appeler au calme, à la sérénité, au respect mutuel lors des manifestations qui peuvent avoir lieu ou qui auront lieu car en face s’il y avait des débordements de notre part il ne nous ferait pas de cadeau et de nouveaux Saint Aignan ou Draguignan pourraient se produire.

Il faut bien avoir en tête que calme et sérénité sont la force de notre communauté.

Nous ne comprenons plus les gadgés (non gitans)








Quand les médias écrits font un article sur la communauté Rrom les commentaires fusent à notre encontre. Oh ne croyez pas que ce sont des éloges loin de là, qui de dire : « rouvrez les camps de concentration, il faut les exterminer, c’est une sale race, etc. ».

Par contre une affiche ou annonce d’une soirée gitane, flamenco les gadgés se régalent. Les cirques arrivent (faisant partie pour bon nombres des Rrom) grands et petits répondent présents.

Oui nous le répétons à tout instant : ILS NE NOUS CONNAISSENT PAS. D’accord pour partager nos fêtes et ensuite, vous les Rrom DEGAGEZ, ALLEZ VOUS CACHER.

samedi 14 août 2010

Courriel que nous venons d'envoyer à Brice HORTEFEUX

Monsieur le Ministre de l'Intérieur,
En tant que Présidente de l'association NOTRE ROUTE, association Rrom, je me permets de vous interpeller sur les expulsion des camps de Rrom dits illicites.
Ce problème est venu en grande partie du fait que les communes n'appliquent pas la loi Besson et de ce fait permettent la prolifération de ces camps.
Nous vous demandons, Monsieur le Ministre, l'ouverture d'une table ronde sur ces problèmes et dans un premier temps l'arrêt du démantélement des camps qui sont un véritable traumatisme pour les enfants.
Le racisme à notre encontre est né de la méconnaissance de nos us et coutumes.
Restant à votre disposition
Nous vous prions de croire, Monsieur le Ministre de l'Intérieur, à notre plus profond respect.
Madame LABBE Véronique
Présidente association NOTRE ROUTE -Amaro Drom-



Il nous faut tout tenter

Sous-Hommes ? !




Sommes-nous toujours considérés comme des Unten Munchen (sous hommes) appellation dont nous avaient affublé les SS pendant la seconde guerre mondiale.

Nous sommes intervenus auprès du gouvernement turc lors de l’expulsion des Rrom du site historique de Sulukulé où vivaient les Rrom turcs depuis plus d’un siècle.

Nous sommes intervenus auprès du souverain pontife lors des cérémonies de repentance envers le peuple juif sans que la communauté Rrom n’y soit associée.

Nous sommes intervenus auprès du gouvernement allemand concernant nos communautés, auprès du Conseil de l’Europe pour la reconnaissance du génocide de nos populations, auprès de l’ONU pour le même problème, auprès du gouvernement Berlusconi et de monsieur Sarkozy alors qu’il assumait au nom de la France la Présidence de l’Europe sur l’utilisation des lance flammes pour liquider les camps Rrom en Italie, auprès du Président OBAMA afin que les USA pèsent de tout leur poids auprès de l’ONU sur la reconnaissance du génocide.

A chaque fois réponse écrite à l’appui que nous avons partagé avec nos lecteurs de notre ancien site ou blog actuel.

A ce jour aucune mesure concrète. Nous avons, en tant qu’association été reçue à l’Elysée sur la demande de reconnaissance du Samudaripen : réponse écrite de Monsieur Claude GUEANT « tous les points que vous soulevez ne souffrent d’aucune contestation » mais ?

En accord avec Monsieur Frédéric DUTOIT, ancien député et Monsieur Robert BRET, ancien sénateur nous avons fait déposer une proposition de loi portant reconnaissance du génocide des populations Rrom. Ces deux propositions de loi dorment encore dans une niche des assemblées respectives sans plus.

Nous avons participé à l’élaboration et modifications de la loi Besson sur les aires de stationnement et de grand passage.

Lorsque l’on voit se qui se passe aujourd’hui on peut être amené à penser que tout cela a été un coup d’épée dans l’eau et bien non ! Nous en sommes persuadés, à contrario, nous pensons que le terme Unten Munchen est toujours l’appellation que nos dirigeants privilégient dans leurs têtes à notre encontre. C’est pour cela que nous multiplions nos appels au calme lors des manifestations et nous appelons à veiller surtout à ne pas se laisser récupérer par les partis politiques, quel qu’il soit de gauche ou de droite ou extrêmes, car nous sommes peut-être une ethnie minoritaire mais une ethnie responsable, fraternelle, respectueuse à tous les niveaux.

vendredi 13 août 2010

Nous appelons nos communautés à rester ZEN




Très peu de personnes le savent : c’est en 1945 que prit fin la seconde guerre mondiale mais c’est en 1946 que 10 000 Rrom ont été retrouvés dans un camp où ils avaient été oubliés et ils ne savaient pas que la guerre était finie depuis un an .

Depuis que n’a-t-on pas entendu, photos à l’appui « Plus jamais ça, le racisme a engendré la bête immonde, fin du 19ème siècle génocide arménien par Kemal Atta Turk, 20ème siècle Franco le massacre des républicains espagnols, Hitler et Mussolini, les Juifs, les Tziganes, les homosexuels, les résistants etc., les dictatures de l’Est, ceux de l’ancienne Yougoslavie, des Républiques bananières etc. ». Ce 20ème siècle a permis la propension d’un nombre incalculable de dictateurs ayant commis des crimes contre l’humanité.

Quelle joie le 21ème siècle est arrivé et nous étions persuadés d’être dans une ère de paix, de prospérité, de fraternité et de respect pour l’ensemble des habitants de notre planète. Quelle erreur !

Monsieur BERLUSCONI et son compère FINI en Italie brûlant les camps de Rrom aux lance flammes, la même chose en Hongrie, la chasse aux sorcières en Turquie, Allemagne, France, Irlande etc., à croire que nos dirigeant n’ont tiré aucune leçon de l’histoire et de ce fait on recommence mais toujours avec les mêmes : (ces sales races de gitans, tziganes, manouches, sintis, Yenishs, et autres groupes analogues) enfin des Rrom quoi.

Mais est-ce que pour cela il faut agir comme nos adversaires, nous ne le pensons pas car eux nous connaissent superficiellement et pensent que nous ne sommes dotés d’aucune intelligence et réflexion et de ce fait allons réagir de façon épidermique eh bien NON !

C’est vrai que nous réagissons et que nous continuerons à réagir mais nous le ferons dans le calme, le respect et la dignité. Lorsque nos communautés qui sont passés par les camps de la mort avec tout ce que cela a comporté, par les stérilisations dans les pays scandinaves et la Suisse, le gazage en Allemagne et nous en passons, vous pouvez compter sur une véritable colère légitime mais celle-ci est basée sur la sagesse de nos anciens lesquels sont toujours les véritables fils conducteurs de nos vies quotidiennes.

ANGLET : Ils ont déposé un référé au tribunal



Comme il est bon de voir les forces de police partir et les enfants de jouer


Il y a deux ans nous avions rencontré des évangélistes itinérants qui sont artisans. Le stationnement est très dur.

Ils avaient établis un campement sur la commune de Vitrolles où il n’y a plus d’aire d’accueil. Nous avions saisi le tribunal et ils avaient pu rester environ un mois.

Quelque temps plus tard nous les retrouvions à quelques kilomètres de chez nous sur la commune des Pennes Mirabeau qui n’a pas d’aire d’accueil non plus et là c’est notre communauté qui s’est retrouvé au tribunal.

Comme il est prévu par nos statuts nous pouvons faire office d’avocat. Donc nous avons préparé le dossier en conséquence et la Présidente s’est retrouvée en face d’un avocat inscrit au barreau, mais qu’importe. Tous les éléments du manquement de la commune démontrés à Monsieur le Juge, les installations correctes de notre communauté prêtes à régler l’eau et l’électricité, Monsieur le Juge nous a octroyé 15 jours de répit.

Nous leur avions bien dit que dès qu’ils se retrouveraient sur un terrain communal et que la dite commune n’a pas respecté la Loi Besson qu’ils déposent aussitôt un référé au tribunal.

Bravo à nos compatriotes qui se trouvent à Anglet et qui ont saisi le tribunal.

mercredi 11 août 2010

Un reportage TF1 au JT de 20 h 00 11 août

Bon reportage avec les mots justes que devraient prendre en compte le gouvernement

A voir sur le lien suivant en faisant un couper/coller

http://www.facebook.com/l.php?u=http%3A%2F%2Fwww.wat.tv%2Fvideo%2Fbelfort-tsiganes-font-point-30qwj_2i0u7_.html&h=2fe28

Gérard, Johanna, Manon FERRER



Gérard avec ses deux filles nous ont fait passer une merveilleuse soirée lors des Bodegas Lundi 9 août sur le Marseillois. La chanson interprétée par Johanna a été composée par elle.
A votre tour appréciez-les

mardi 10 août 2010

On prend les mêmes et on recommence




Aujourd’hui deux autres camps dit illicites viennent d’être évacués après Saint Etienne c’est le tour de Montpellier, ce qui concourt à nous donner raison lorsque nous écrivions, il y a quelques jours, que si cela continue le 4 septembre 2010 à Paris lors de la manifestation celle-ci serait faite avec qui et pour qui ?

Ce n’est pas la tentative de récupération organisée par les partis de gauche et les syndicats qui règleront nos problèmes à nous Rrom. Nous continuons à demander, à corps et à cris, une réunion des associations afin d’organiser la riposte par des manifestations pacifiques dans tous les départements, régions, sous-préfectures et préfectures de région pour faire échec à la politique du gouvernement contre nos populations. Ce n’est certainement pas en traitant le Président de la République de raciste et autres noms d’oiseaux qui fera reculer le gouvernement orchestré dans ce domaine par Monsieur Brice HORTEFEUX.

Les mesures prennent maintenant une toute autre dimension dans le sens d’un contrôle poussé sur des points névralgiques de l’ensemble de nos populations : sédentaires, semi sédentaires, nomades à savoir les véhicules de grosses cylindrées et la façon dont les sédentaires ont obtenu des logements (retour sur l’attribution par le contrôle des fiches de paie fournies).

Les politiques de quelques bords qu’ils soient n’ont jamais réglé les problèmes de nos communautés (qu’ils ne connaissent pas) c’est vrai sur le rejet certains l’on fait avec des bémols mais au bout du compte le résultat est resté le même et pour nous la politique de l’autruche en attendant le 4 septembre en est un exemple flagrant.

Frères et sœurs Rrom comptons sur nous et nos associations pour régler nos problèmes mais pas sur les non Rrom bien que nous soyons conscients que l’aide, la vraie, qui peut nous être apportée est susceptible d’être d’un grand secours mais ayez toujours à l’esprit que c’est dans l’honneur, la dignité et le respect mutuel que ces manifestations, si elles ont lieu devront rester pacifiques et organisées avec l’accord des Préfets et des hauts dignitaires de l’Etat.

samedi 7 août 2010

Michel Rocard dénonce avec virulence les dernières mesures annoncées par Nicolas Sarkozy.

"Quand on va chercher l'électorat au Front national, voilà sur quels scandales on débouche. La loi sur les mineurs délinquants passe de la responsabilité pénale individuelle à la responsabilité collective. On n'avait pas vu ça depuis Vichy, on n'avait pas vu ça depuis les nazis". C’est en ces termes que Michel Rocard a dénoncé avec virulence les dernières mesures annoncées par Nicolas Sarkozy sur la sécurité, dans l’hebdomadaire Marianne


Source Europe 1

Nous venons d'annoncer un mois d'août dur

Le ministre de l’Intérieur présentera fin août des propositions, Eric Besson veut calmer le jeu.

Le mois d’août s’annonce très sécuritaire. Après le discours musclé de Nicolas Sarkozy, le gouvernement reste sur l'offensive, conforté par des sondages favorables. Le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux, en déplacement à Perpignan samedi, a ainsi annoncé qu'il présenterait avant la fin du mois des "propositions de mise en œuvre juridique" sur la déchéance de la nationalité.

Lire la suite sur : http://www.europe1.fr/Politique/Nationalite-Hortefeux-promet-des-precisions-247962/

APPEL A TOUTES LES ASSOCIATIONS Rom




Nous renouvelons notre appel à une réunion des associations Rrom, le plus rapidement possible et surtout ne pas attendre le 4 septembre 2010.

Ce jour là nous bénéficions du soutien des forces de gauche et des syndicats, il est vrai, mais n’oubliez pas que trois jours après il y aura le 7 septembre des manifestations dans toute la France sur le problème des retraites. Il ne faudrait pas que nos communautés se trouvent engluées dans un magma politico-politique où nos problèmes seraient relégués au second plan dans le meilleur des cas. Si les partis politiques et les syndicats se sont joints à l’appel des organisations Rrom (il est vrai que cela est un soutien important) mais est-ce que cela mettra en avant plus nos problèmes que celui des retraites, nous ne le pensons pas car ce sont des problèmes totalement différents.

Mais à quoi servirait cet appel si entre temps les mesures définies fin juillet par le gouvernement, et qui ont commencé par Saint Etienne le 6 août faisait boule de neige. Un grand nombre des nôtres seraient déjà renvoyés dans leur pays d’origine et dans quelles conditions que ferions-nous du 4 septembre sinon la lutte de Don Quichotte contre des moulins à vent.

Il est donc impératif, à notre avis, que dans chaque département il y ait pendant tout le mois d’août des manifestations pacifiques devant les Préfectures, Sous-préfectures afin de tenter d’enrayer un tant soit peu les actions menées par les pouvoirs publics, alors là oui le 4 septembre pourrait être un moment fort où le problème des communautés Rrom ne seraient pas renvoyés aux calendes grecques

A tous nos frères et sœurs Rrom poussez vos associations dans le sens de cette réunion car l’histoire est en train de se répéter, de tous temps nos populations ont été rejetées ainsi que d’autres et au mois de juillet de chaque année nous commémorons les crimes racistes et anti sémites.
L’heure est grave, oublions nos griefs respectifs, unissons-nous, nous sommes des associations de défense de la communauté Rrom du monde.

Où nous joindre :
Par téléphone au : 06 19 93 01 36
Mail : veronique.labbe@neuf.fr

nino le gitan..ma chére mére..wmv



D'actualité

Canut Reyes Amour Manouche

vendredi 6 août 2010

LE FIGARO : Loire: un camp illégal de Roms expulsé

AFP
06/08/2010 | Mise à jour : 12:36 Réactions (183) Un camp illégal où vivaient au moins une centaine de Roms de Roumanie depuis le mois de mai, sur un terrain municipal de Saint-Etienne (Loire), dans le quartier de Montmartre, a été évacué aujourd'hui par la police, a-t-on appris auprès de l'association "Réseau Solidarité Roms".

L'opération d'expulsion des Roms a commencé un peu après l'aube et était toujours en cours en fin de matinée. Le secteur est totalement bouclé par la police, a constaté l'AFP. C'est le premier camp illégal de Roms évacué en France depuis l'annonce par la présidence de la République, le 28 juillet, d'une série de mesures contre "certains" Roms et gens du voyage, et notamment l'annonce de l'évacuation de 300 camps illégaux dans les trois mois.

Le camp évacué à Saint-Etienne était composé "d'habitations de fortune et de tentes" installées "à la hâte par des Roms qui avaient été expulsés de deux squatts de la ville en mai dernier", a expliqué à l'AFP Marie-Pierre Manevy, représentante de l'association.

"Nous avions refusé il y a deux ans ce terrain, proposé par la mairie pour les gens du voyage, car il ne nous paraissait pas adapté. Depuis que les Roms y vivaient, la municipalité y avait toutefois fait installer deux points d'eau et des toilettes chimiques", a-t-elle précisé.





Ci-dessous nous avons fait un couper/coller de deux commentaires pour une fois positifs :

Robert DupeyrandLes Roms ont été quelques centaines de milliers à périr dans les camps pendant la seconde guerre mondiale, pourtant ils ne persona non grata, alors que pour d'autres, les discours sont différents : "il faut lutter contre le racisme, l'antisémitisme", comme quoi, la mémoire est sélective...


narutoQuand verrons nous un Président de la République Française exprimer un devoir de repentance pour toutes les atrocités commises par le Régime de Vichy ? les déportations? ...(dans une indifférence presque complète de la population comme dans les autres pays européens d'ailleurs). Cette communauté a été exterminée dans une proportion plus importante que la communauté juive. Quand verrons nous une indemnisation de la communauté européenne pour ces atrocités? On peut rêver....


A lire sur : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/08/06/97001-20100806FILWWW00331-loire-un-camp-illegal-de-roms-expulse.php

URGENT IL NOUS FAUT NOUS REUNIR POUR ORGANISER LA RIPOSTE

Expulsion des Rrom du camp de Saint Etienne le 06 08 2010

Plus d'ambiguïté, au journal de TF1 à 20 h 00 des images de l'expulsion du camp avec injonction à tous les Rrom de quitter le territoire français sous un mois.

Monsieur le Préfet de la Loire et nous le citons a déclaré : "que les mesures qui étaient prises ce jour allaient dans le droit fil des décisions présidentielles".

Dernière semaine de juillet annonce des mesures, 6 août mise en application. Il semblerait que le monsieur le ministre, Brice HORTEFEUX, veuille profiter des vacances pour porter le maximum de mauvais coups à nos populations.

Il est impératif qu'une réunion entre les associations de défense du peuple Rrom ait lieu dans la semaine qui arrive afin de tenter d'enrayer cette véritable machine de guerre, dans le calme et la dignité.

Nous sommes prêts à tout moment pour cette réunion et attendons vos appels ou courriel au :

06 19 93 01 36 ou veronique.labbe@neuf.fr

Témoignage de Sam Braun : la vérité sous vos yeux

Appel de l'UNION ROMANI espagnole inscrite à l'ONU




04.08.2010

LA UNION ROMANI ESPAÑOLA PIDE QUE SE CELEBRE UNA GRAN MANIFESTACIÓN GITANA EN PARIS


También propone la denuncia de la política antigitana del gobierno francés ante las autoridades comunitarias, así como una acción judicial ante el Tribunal Superior de Justicia de Luxemburgo



Desde la UNION ROMANI de España queremos expresar nuestro agradecimiento a todos los que se han manifestado en defensa de la comunidad Rromani residente en Francia. Pero igualmente queremos expresar la necesidad de que, al margen de los manifiestos, siempre buenos y absolutamente necesarios, pasemos a otro tipo de acciones, posiblemente más contundentes y eficaces, para poner freno a tantos despropósitos y agresiones como estamos sufriendo los gitanos en casi todos los países europeos.

Desde esta visión de la realidad, la Unión Romaní quiere proponer a las asociaciones gitanas mayormente representativas de los países que integran la UNION EUROPEA una serie de acciones, tanto en el ámbito de la movilización ciudadana como en el de la política y la judicatura. En este sentido tal vez sería conveniente lo siguiente:



a) Convocar, ante la Embajada de Francia en los diferentes países comunitarios, concentraciones pacíficas, ampliamente representativas de los movimientos antirracistas de cada país, auxiliados de pancartas, banderas y otros signos de protesta para manifestar nuestro más profundo rechazo a la iniciativa emprendida por el Presidente de la República Francesa, señor Sarkozy, de desmantelar los asentamientos gitanos violando las propias leyes francesas, el ordenamiento jurídico europeo y el tradicional compromiso de Francia en la defensa de los Derechos Humanos.



b) Convocar una gran manifestación en París (similar a la que se realizó en Roma en el año 2008 para protestar contra la política antigitana de Berlusconi) que concitara no sólo la presencia masiva de los rroma franceses, sino la de buena parte de los gitanos europeos. Esta manifestación, preparada cuidadosamente, debería ser unitaria no sólo de los gitanos europeos sino de todas las fuerzas democráticas comprometidas con el respeto a los Derechos Humanos. A nuestro juicio sería un grave error que esta manifestación fuera capitalizada exclusivamente por la oposición política al Gobierno de Nicolás Sarkozy. A la defensa de la dignidad de los seres humanos están llamados todos los demócratas, sean de derechas o de izquierda. En la manifestación de París cabemos todos, gitanos y gadches, socialistas y liberales, comunistas y conservadores. Todos, en definitiva, los que antepongan el contenido de la Declaración Universal de los Derechos Humanos proclamados por las Naciones Unidas en 1948 y la Declaración de los Derechos del Hombre aprobada por la Asamblea Nacional Constituyente francesa en 1789. Quien no cabe ni está llamado a esta manifestación es Jean Marie Le Pen ni nadie que se identifique con la doctrina nacionalista y racista del Front National francés.



c) Las asociaciones gitanas más representativas deben iniciar, debidamente coordinadas, todas las acciones políticas que ampara el Tratado de Lisboa. Así se deben presentar ante la Comisión Europea y ante el Parlamento Europeo todas las iniciativas que faculten a la Comisión para impedir que el Gobierno francés continúe con su política xenófoba y antigitana y al Parlamento Europeo a declarar su firme propósito de no ser cómplice de las políticas populistas, demagógicas y electoralistas de los diferentes gobiernos europeos. La Unión Romani española ya trabaja en la elaboración de algunas iniciativas a este respecto.



d) Simultáneamente las asociaciones gitanas más representativas deberían emprender un procedimiento judicial de denuncia ante el Tribunal de Justicia de la Unión Europea con sede en Luxemburgo en base al contenido de la Carta de Derechos Fundamentales consagrada en el Tratado de Lisboa, que tiene valor vinculante tras la entrada en vigor del Tratado el uno de diciembre de 2009. La UNION ROMANI de España ya ha iniciado con un equipo de juristas el estudio para denunciar las acciones llevadas a cabo por el gobierno francés con el fin de agotar todas las posibilidades legales que el ordenamiento judicial europeo posibilita.



Finalmente, la Unión Romani española propone que la Comisión Europea designe con urgencia un equipo de expertos, del que deben formar parte gitanos y gitanas de reconocido prestigio y solvencia, con el fin de proponer, urgentemente, las medidas más oportunas que pongan fin a las deportaciones masivas anunciadas y eviten que otros gobiernos pudieran adoptar medidas parecidas.

Igualmente la Unión Romani reclama de los gitanos franceses que lideren este movimiento y procedan de inmediato a la convocatoria en París de una reunión de la que debería salir la Comisión Coordinadora de las medidas aquí propuestas.



Juan de Dios Ramírez-Heredia

Presidente de la Unión Romaní española

Ci-dessous traduction


L'Union romani Espagnole appelle à organiser une grande manifestation tsigane à PARIS

Elle propose également le retrait de la politique antitsiganiste du gouvernement français devant les autorités communautaires et une procédure devant la Haute Cour de Justice à Luxembourg.

Nous UNION ROMANI d'Espagne tenons à exprimer notre gratitude à tous ceux qui se sont ralliés à la défense de la communauté Rrom résidant en France. Mais nous voulons aussiexprimer la nécessité, qu'en marge des manifestations importantes et absoblument nécessaires, l'on passe à d'autres types d'actions, peut-être plus énergiques et efficaces, afin de freiner fortement les absurdités et et les agressions dont sont victimes les Rrom dans pratiquement tous les pays européens.

C'est en partant de ces constatations, que l'Union Romani tient à proposer aux Rrom et aux associations Rrom des pays qui composent l'Union européenne une série d'actions citoyennes, politiques et judiciaires, c'est dans cette optique que nous proposons les mesures suivantes :

a) De convoquer, à l'ambassade de France des différents pays communautaires, des rassemblements pacifiques, largement représentatifs des mouvements anti-racistes de chaque pays, aidés de pancartes, drapeaux et autres signes de protestation pour manifester notre plus profond rejet des initiatives prises par le Président de la République française, M. Sarkozy, démanteler les colonies Rrom sont elles-mêmes une violation du droit français, européen et de l'engagement traditionnel de la France dans la défense des droits de l'homme.

b ) Organiser une manifestation monstre à Paris (similaire à celle qui s'est tenue à Rome en 2008 pour protester contre la politique de Berlusconi antitsiganisme) qui attire non seulement la présence massive de Rrom Français, mais une grande partie de la population tzigane européenne. Les événements, préparés avec soin, doivent être unis, non seulement par les Tsiganes européens, mais par toutes les forces démocratiques attachées au respect des droits de l'homme. A notre avis c'est une grave erreur que cette manifestation ait été capitalisé uniquement par l'opposition politique au gouvernement de Nicolas Sarkozy. La défense de la dignité des êtres humains est appelée par tous les démocrates, qu'ils soient de droite ou de gauche. Dans le cas où nous sommes tous ensemble, à Paris, Rrom et gadjés, les socialistes et les libéraux , les communistes et les conservateurs. Tous, en définitive, qui respectons le contenu de la Déclaration universelle des droits de l'homme proclamée par les Nations Unies en 1948 et Déclaration des droits de l'homme approuvé par l'Assemblée nationale constituante en 1789. Celui qui ne sera pas le bienvenu sera le président du FN Jean-Marie Le Pen ou toute personne qui s'identifie avec les nationalistes et les doctrines racistes du Front National français.

c ) Les associations les plus représentatives des Rrom devraient coordonner correctement, toutes les actions politiques que permet le traité de Lisbonne. Ce plan sera soumis à la Commission européenne au Parlement européen, toutes les initiatives visant à habiliter la Commission, à empêcher le gouvernement français à poursuivre sa politique xénophobe et anti-Tsiganes et le Parlement européen à déclarer leur volonté de ne pas être complice de la politique populiste, démagogique et électoraliste des différents gouvernements européens. L'Union Romani d'Espagne travaille déjà sur le développement des initiatives à cet égard.

d) Dans le même temps les associations Rrom les plus représentatives devraient entamer une procédure juridique auprès de la Cour de justice de l'Union européenne au Luxembourg, sur la base du contenu de la Charte des droits fondamentaux inscrits dans le traité de Lisbonne, qui lie l'entrée en vigueur du traité du 1er Décembre 2009. L'UNION ROMANI d'Espagne a déjà commencé avec une équipe d'avocats à dénoncer les actions menées par le gouvernement français, afin d'évaluer toutes les possibilités juridiques que le système juridique européen permet à cet effet.

Enfin, l'Union Romani propose à la Commission européenne de nommer d'urgence une équipe d'experts, formée par des Rrom et des Rromni de compétence reconnue dont la tâche serait de proposer d'urgence, les mesures les plus appropriées pour arrêter les déportations massives annoncées et empêcher d'autres gouvernements qui pourraient adopter des mesures similaires .
L'Union Romani demande également que les Rrom français se fassent les leaders de ce mouvement et procèdent immédiatement à la convocation à Paris d'une réunion à laquelle devrait être crée une Commission de coordination des mesures proposées.

Juan de Dios Ramírez -Heredia
Président de l'Union Romani espagnol

Les évacutations camps de Rrom commencent




"Evacuation d'un camp illégal de Roms à Saint-Etienne
(AFP) – Il y a 24 minutes
SAINT-ETIENNE — Un camp illégal où vivaient au moins une centaine de Roms de Roumanie depuis le mois de mai, sur un terrain municipal de Saint-Etienne (Loire), dans le quartier de Montmartre, a été évacué vendredi par la police, a-t-on appris auprès de l'association "Réseau Solidarité Roms"."


Les communes n’ont pas été aussi rapides pour appliquer la loi Besson mais sur un projet gouvernemental du 18 juillet 2010 d’évacuation de camps illégaux concernant notre communauté elles s’exécutent manu militari sans autre forme de procès. C’est ce que l’on appelle la démocratie à la « sauce gouvernementale aujourd’hui ».

Rappelons que « Gens du voyage » est une dénomination administrative et non ethnique.